Le heavy drop shot

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. DAVID dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord super article, très bien écrit et détaillé.
    Juste une petite question as tu des couleurs que tu preferes à conseiller pour les leurres.
    Merci d’avance

  2. Etienne dit :

    Salut !!! Pour les coloris, je n’ai pas de couleurs préférées. J’adapte en fonction du moment, de manière générale les blancs, le naturel (vert, noir, chartreux). Il faut juste réfléchir en fonction du contraste de l’eau. Mais sinon tous les coloris marchent en drop 😉 Mais pars sur du blanc et du naturel, ça devrait le faire !!!

  3. MATHIAS dit :

    excellent article, bien écrit…On ressent bien la subtilité de cette pêche!

  4. Phil dit :

    Bonjour
    Merci pour ton excellent article, qui me donne envie d’essayer cette technique.
    J’ai une question concernant le choix du plomb et l’animation : lorsque tu pêche en rivière à courant soutenu, est-ce que tu choisis un plomb assez lourd pour immobiliser la ligne malgré le courant puis tu ramènes le leurre par saccades successives (ici c’est le pêcheur qui déplace la ligne), ou bien est-ce que tu choisis un plomb volontairement un peu trop léger afin qu’il ricoche doucement sur le fond sous l’action du courant (ici c’est le courant qui déplace la ligne).

  5. branchu Etienne dit :

    Salu Phil, et bien écoute, j’essaye d’adapter ma plombée en fonction du courant, les deux marchent. Des fois les touches, tu vas les déclencher plus à l’arrêt en statique généralement fin automne et l’hiver lorsque les eaux refroidissent j’ai tendance à plus pêcher sur place. Il est donc nécessaire d’avoir une plombée en conséquence que tu adapteras selon ton poste. En revanche à la belle saison, après la fraie des sandres ou en période estivale où il y’a peu de débit, j’essaye d’alléger au maximum pour pêcher un peu plus rapide. Ou comme tu dis faire rouler le plomb sur le fond dans le jus procure de superbes touches !!!

    Mais il n’y a aucune vérité des fois c’est tout l’inverse, c’est ce que je trouve fascinant sur ce poisson. Le fait de savoir faire les deux types « d’animation » ou « phase de pêche » te permettra forcément un moment ou un autre de déclencher des touches. Autre animation que j’affectionne et qui m’a procuré les plus grosses touches, c’est quand j’augmente volontairement la distance leurre/plomb pour avoir une phase de descente planante plus longue après que le plomb est touché le fond. Il t’incombe dans ce cas de pêcher bannière semi-détendue un peu comme au bass, la touche est plus visuelle mais tu sens quand même le carton car j’ai remarqué que les aspirations étaient plus brutales et franches 😉 j’espère avoir répondu à ta question.

  6. Phil dit :

    Merci pour tes conseils, Etienne. Je les mettrai en pratique prochainement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 − 22 =